La Chine et la Thaïlande ont signé un accord pour la construction d’un train à grande vitesse reliant Nong Khai (nord-est) à Bangkok. Ce chantier s’inscrit dans un projet ferroviaire de grande envergure reliant le sud de la Chine à Singapour.

Cet accord représente un investissement de plus de 250 milliards de bahts supervisé par la Chine,qui fournira aussi très probablement un financement. Ce chantier gigantesque qui verra la naissance d’une ligne de train à grande vitesse reliant la ville de Kunming dans le sud de la Chine à Singapour, a pour but de dynamiser la région et de relancer l’économie des pays concernés. En effet, la ligne de chemin de fer traversera le Laos, la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge, la Malaisie et le Vietnam.

Chine – Thaïlande : un partenariat sur les rails

Lors de la visite du Vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban en Chine mercredi dernier, le gouvernement chinois a incité le Parlement thaïlandais a donné son accord le plus rapidement possible afin de ne pas retarder le début des travaux. Le Pays du Milieu compte en effet signer l’accord définitif en mars ou avril 2011 afin que les travaux commencent dès la fin de l’année prochaine. Les travaux doivent durer au moins quatre ans pour finir en 2015.

ependant, la Thaïlande souhaite obtenir de la Chine un prêt assorti de faible taux d’intérêts pour financer sa part de la construction de la ligne ferroviaire. Un tel accord a déjà été prévu entre la Chine et le Laos. Ce dernier va également bénéficier d’une ligne ferroviaire à grande vitesse qui traversera le pays en passant par la capitale Vientiane. Il n’y a actuellement que 3,5 kilomètres de chemin de fer au Laos, connectant la ville frontalière de Thanaleng à Nong Khai en Thaïlande.

La construction de la ligne de chemin de fer parcourant la Thaïlande ne devrait pas rencontrer de difficultés particulières, à l’exception de la mise en place d’un pont afin que le train puisse enjamber le Mekong.

Le Vice-Premier ministre du Laos, Somsavat Lengsavad, a demandé à la Thaïlande de décider rapidement l’emplacement du pont afin que le Laos puisse ajuster le projet selon ce choix.

La Chine nouveau géant mondial des trains grande vitesse

La Chine possède à ce jour le plus important réseau ferroviaire à grande vitesse du monde avec près de 7500 kilomètres. Le gouvernement chinois a l’intention de monter ce chiffre à 16 000 kilomètres de lignes d’ici 2020, pour un total de 120 000 kilomètres de réseau ferré au total sur tout le territoire. Selon le China Securities Journal, la Chine prévoit d’investir entre 340 et 450 milliards d’euros dans son réseau ferroviaire à grande vitesse de 2011 à 2015.

De son côté, l’entreprise chinoise CSR Corp., le plus important constructeur de véhicules ferroviaires en Chine, s’est mis en accord avec l’américain General Electrics pour investir 50 millions de dollars dans la construction de trains à grande vitesse à destination du parc ferroviaire américain.

La Chine est en ce moment en train d’essayer de battre le record du monde de vitesse sur rail avec un train expérimental développé par CSR Corp.. Lors d’un essai entre Pékin et Shanghai, le véhicule a atteint 486,1 km/h. La date du véritable test n’a pas encore été dévoilée, mais la Chine compte bien dépasser l’actuel record du monde de 574,8 km/h détenu par le TGV français.

Leave a Reply